Seraing Ath. veut faire grandir ses jeunes

Debout, de g. à d.: Stéphane Kozera (délégué), Gabriel De Luca (T1), Tristan Bernard, Lucas Coulée, Ryan Mlih, Cheikh Doudou, Andreas Lundula, Sylvain Doemer, Maxime Dheur, Alex Ruiz Gorissen, Nathan Makiona, Marlon Tshikuna, Fabio Biondolillo, Hardy Gabiam, Steve Salentiny, Alain Jaspart (président). Accroupis de g. à d.: Régis Mastrolonardo, Soufiane El Attar, Mahmmoud Barry, Evren Ozverdi, Nicolas Janssen, Noah Mievis, Benoit Micha, Ethan Marlair, Maxime Morana, zacharia Abza, Kevin Kita.

L’ambition de Seraing Athlétique à l’aube de la saison est raisonnable: se sauver le plus vite possible et faire éclore de nouveaux talents.

Seraing Athlétique vit bien dans l’ombre de son prestigieux voisin, le RFC Seraing. Son école des jeunes est performante et ses équipes seniors tirent leur épingle du jeu en P4 et P2. Disposant de peu de moyens, le club doit souvent faire face à l’exode de ses meilleurs éléments, ce qui l’oblige à constamment puiser dans son talentueux vivier pour tenir son rang. «La saison dernière, j’ai ainsi utilisé 31 joueurs», appuie Gabriel De Luca qui a conduit son équipe à une très belle 10e place. Cet objectif, le coach sérésien aimerait encore le rencontrer cette saison. «Le maintien reste notre priorité, poursuit-il. Dans une série assez relevée où les candidats au Top 5 constituent la moitié du tableau, atteindre les 30-32 points (NDLR: pour 40 l’an dernier) serait un bon bilan. Et puis comme chaque saison, nous essaierons de faire grandir nos jeunes et de faire tomber l’un ou l’autre ténor tout en produisant le plus beau jeu possible.»

Pour mener à bien son projet, Gabriel de Luca, qui a dû faire face au départ des Duval, Ganci, Del Casale, Bisenius, Lovinfosse, Bertels, Dakoury, Cesur («c’était 80% de mon équipe de base») dispose d’un noyau pléthorique de 29 éléments, dont de nombreux U19. «Aucun joueur ne sera privilégié, c’est la qualité sur le terrain qui fera la différence. Si un gamin est plus fort qu’un gars d’expérience, il aura sa chance», prévient le T1. Au sein de l’effectif, un nom retient l’attention: Mahmoud Barry. «Lorsqu’il a manifesté le souhait de répondre à l’appel de Fize la saison dernière, je lui avais dit d’attendre une année car je ne l’estimais pas prêt à franchir le pas vers la P1. Il ne m’a pas donné tort. Il revient donc chez nous pour se refaire une santé, physique et mentale.» Dès lors, il faudra sans doute attendre quelques journées de championnat avant de voir à nouveau virevolter l’attaquant sérésien qui aura aussi fort à faire avec la concurrence au sein du noyau où une colonne vertébrale semble se dessiner. « Avec Doemer, notre nouveau gardien, qui devrait imposer sa grande taille, Morana dans l’axe défensif, Janssen notre géomètre, Abza et Mlih nos créatifs, Gabiam notre capitaine, notre meneur de troupe, et pour alimenter le marquoir, Lundula et Kita, qui nous amène son expérience de divisions supérieures.»

Gageons qu’avec ces atouts, Seraing Athlétique est paré pour atteindre ses objectifs.

Jean-Luc Braida

Le premier match de la Coupe de la Province, c’est ce dimanche à 16 heures contre MCS Liège.